La pêche à la sauterelle

Certainement le meilleur appât pour la pêche en rivière, c'est le secret qui vous permettra de prendre beaucoup de belles et grosses truites. Facile à récolter à la belle saison, les sauterelles sont abondantes et gardent bien la vie.

Il faudra vous munir d'une boîte à couvercle transparent si possible, et possédant des trous d'aérations. L'idéal est de partir à leurs recherches, avec un petit filet à papillon ou épuisette, car pour leur courir après et les attraper à la main, il vous faudra des heures. Il n'y a pas de quantités astronomiques à faire avant de partir, car c'est un insecte robuste, qui manque rarement d'intéresser les poissons de rivière. Que se soi les chevesnes, barbeaux, fario et arc-en-ciel, aucun ne lui résiste, c'est l'appât naturel, qui donne indéniablement les meilleurs résultats. C'est d'ailleurs avec cette dernière, que j'ai compté parmi mes plus beaux souvenirs de pêche à la truite, car une de ces belles élégantes aperçues, est une prise quasiment assurée. La technique de la pêche à la sauterelle est on ne peut plus simple, il suffit de prélever les petits spécimens de deux à cinq centimètre, et qu'elles soient vertes ou beiges est égale, car toutes sont valables comme appâts, et sauront séduire les poissons d'eau douce même les plus tatillons.

Par eau claire il est très facile de repérer vos futur captures afin les aguicher, et pour préparer le montage qui saura les mener à l'épuisette, vous allez faire ceci : munissez-vous d'un canne à coup classique, adaptée à la végétation et distance de lancé de la rivière que vous allez pratiquer. Nouez une bannière nylon de longueur inférieur d'environ trente centimètre à la canne, en quatorze à seize centième, jusqu'à vingt plus rarement pour de très gros sujets, puis terminez par un hameçon simple en 14 à 16 bien piquant directement monté sur le corp de ligne. Pincez à environ un mètre de l'hameçon, une grenaille de un à deux grammes, afin de pouvoir balancer et jeter l'appât à l'endroit désiré. Dans tous les cas, évitez le contact de la grenaille avec l'eau, en gardant celle ci au dessus en tendant légèrement la ligne. Pour pêcher à la sauterelle de manière optimale, piquez-la sur le haut du dos et  déposez la délicatement à cinquante centimètres de la prise repérée. Votre sauterelle vivante émettra de telles vibrations, qu'aucuns poissons se tenant à proximité, ne pourra y résister.

J'utilise aussi un petit leurre qui l'imite parfaitement en complément lorsqu'il y a pénurie, ou lorsque je dois faire face à une situation inatendue, par exemple si je ne suis pas parti traquer la truite, et que malgré tout je me retrouve nez à nez avec l'une d'entre-elles, je ne suis ainsi jamais pris au dépourvu. Regardez les deux courtes vidéos qui suivent, et vous comprendrez...

  

 

Ce blog se set de cookies pour ses statistiques, diffuser de la pub et échanger via les médias sociaux. En poursuivant vous êtes d'accord, afin de les désactiver veuillez voir : ceci. Cela convient ? Alors merci de cliquer OK